Entretien avec Mme Sacré

Mme Sacré, secrétaire de l'école secondaire depuis 1971.... Interview et moments choisis.
Témoignage recueillis par M. F. Gilon, professeur d'EDM dans notre établissement à l'époque, aujourd'hui sous-directeur.

Depuis combien de temps êtes-vous secrétaire dans cette école.

J'ai commencé en octobre 1971.

Vous avez donc bien connu l'ancienne directrice, Sœur Hélène. Quel type de directrice était-t-elle ?

Une personne qui pouvait se montrer très ouverte. Quand je suis rentrée à l'école, elle partageait la tâche avec une autre religieuse qui, elle, s'occupait du cycle inférieur. A partir de 1981, cette tâche était partagée entre Sœur Hélène et moi-même. Cette année correspond aussi à l'introduction de la mixité à l'Institut. Nous voulions l'introduire progressivement, mais en fin de compte, les garçons sont arrivés dans toutes les années. Je me rappelle qu'il y avait même un garçon en 5ème année.

Quand vous avez commencé votre carrière à Champion, y avait-il des sœurs qui avaient une fonction de professeur ?
Si oui, approximativement combien ?

D'après mes souvenirs, au maximum cinq.

Pouvez-vous nous dire en quelle année, la dernière sœur exerçant une fonction de professeur a-t-elle enseigné à Champion ?

Pour le secondaire, il s'agissait de Sœur Tharcisia en 1986. Mais bien entendu, la dernière sœur en fonction à l'école secondaire était Sœur Hélène, directrice jusqu'en 1996.

Entretien : F. Gilon
Le 27 mai 2005


A la fin de son interview, Madame Sacré, me fait part de quelques-uns de ses souvenirs concernant l'école. Morceaux choisis…

« Le degré supérieur du secondaire occupait une partie de l'école normale »

« A mes débuts, les classes du degré supérieur de l'école secondaire occupaient une partie de l'école normale. Petit à petit, les classes du secondaire sont revenues dans les bâtiments de l'école secondaire appelés aujourd'hui : G, H, I et J. En1981, le secrétariat qui était également dans les bâtiments actuels de l'école normale s'est déplacé vers une position plus centrale, c'est-à-dire à son emplacement actuel.  (…)

« L'école normale avait des locaux relativement dispersés. »

A l'époque, l'école normale avait des locaux relativement dispersés. On en trouvait au « pavillon », dans le couvent actuel – les 2 étages inférieurs, dans une partie de l'école normale actuelle. A noter que la bibliothèque utilisée également par l'école normale était située au deuxième étage du couloir « J » d'aujourd'hui. ( …)

« Sur le site, il y avait essentiellement un internat de filles »

«Au début de ma carrière, ici, il y avait essentiellement un internat de filles. (…) Il occupait, entre autre, les auditoires actuels. C'était un dortoir pour les 1ères et 2èmes années. Les classes actuelles utilisées par le cycle supérieur étaient le dortoir des 4èmes et des 5èmes . Le « paradis », grenier actuel au-dessus de la grande porte, était le dortoir des 6 èmes années. Ce dortoir était mieux équipé et plus spacieux que les autres. (…) Je me rappelle que déjà, à ce moment, l'internat fermait ses portes le week-end. Enfin, plutôt le samedi après-midi, puisqu'à ce moment là, on avait encore cours le samedi matin ! (…) Il y a une quinzaine d'années, après les travaux, il y avait moins d'internes. L'Internat s'est résumé alors à l'aile « Don Bosco », c'est-à-dire aux classes actuelles du cycle supérieur dans le couloir « G » au 2 ème étage (à gauche des escaliers lorsque l'on monte). (…) L'internat a été fermé en 2002. Il y avait de moins en moins de demandes et donc il tournait à perte. »

Propos recueillis : F. Gilon

Providence Champion
Enseignement secondaire général
Place du Couvent, 3
5020 Champion
Belgique
Tél : +32(0)81 208 502
Fax. : +32(0)81 210 047
www.providencechampion.be

 

École secondaire à Namur "Institut de la Providence de Champion" - Enseignement secondaire général à Champion ( Namur en Belgique )

École secondaire à Namur "Institut de la Providence de Champion" - Enseignement secondaire général à Champion ( Namur en Belgique )